Aller au contenu

Publié le :

Le Papondu, l’alternative végétale pour faire des omelettes sans casser d’œufs

#Startup

Visuel le papondu

Fondée en 2020, Le Papondu est une marque d’alternatives 100% végétales à l’œuf, composées d’ingrédients d’origine naturelle. Comme l’œuf classique, elles peuvent être incorporées dans diverses préparations culinaires. Une innovation qui a pour but de faciliter le quotidien d’une part grandissante des consommateurs français végétaliens ou allergiques aux œufs. Découvrez l’interview de l’une des deux co-fondatrices, Philippine Soulères, qui revient sur son aventure entrepreneuriale.

Quel est le concept de Papondu en quelques mots?

Le Papondu propose des alternatives végétales à l’œuf, saines et gourmandes. Elles permettent de remplacer l’œuf de poule dans toutes les recettes, salées et sucrées, telles que des omelettes, quiches, crêpes ou muffins. Nos substituts s’adressent notamment aux végétaliens et aux personnes intolérantes ou allergiques aux œufs.

Comment est née l’idée de ce projet?

Avec mon associée, Sheryline, nous nous sommes rencontrées lors de nos études en école d’ingénieurs en bio-industrie. Si Le Papondu existe officiellement depuis fin 2020, nous avons commencé à travailler sur le projet dès 2017, lorsque nous étions encore étudiantes. C’est à cette époque-là que nous avons pris conscience de l’importance de végétaliser nos assiettes pour des raisons éthiques et environnementales.

Nous sommes parties d’un double constat : il y a d’un côté une tendance au véganisme de plus en plus forte et, de l’autre, une part importante de consommateurs français qui est intolérante ou allergique aux œufs. Or, l’œuf est omniprésent dans la cuisine française, du petit-déjeuner au dîner, et il existe très peu de substituts, contrairement à la viande ou au fromage. Nous avons alors fait le pari de créer le premier œuf sans poule pour permettre à chacun d’avoir une alimentation saine et respectueuse de ses valeurs.

Combien de produits avez-vous développés?

Nous travaillons sur plusieurs formats adaptés à différents types d’usages.
Notre premier produit, le Papondu Battu, est un substitut à l’œuf battu. C’est un mélange de blanc et de jaune prêt à l’emploi, qui se présente soit sous forme liquide surgelée et conditionné en poche sous vide d’un kilo, soit en palet surgelé. Nous produisons environ une centaine de kilos de Papondu Battu par mois et nous le commercialisons depuis avril 2022 auprès de restaurateurs parisiens principalement, mais il est également disponible dans quelques épiceries véganes en France grâce à un partenariat avec un grossiste.
Parallèlement, nous travaillons sur le développement d’une alternative qui ressemble à un œuf de poule, tant par son aspect que par son goût… une première mondiale ! 

Quelles sont les caractéristiques techniques de votre premier produit?

Nous avons beaucoup travaillé sur les propriétés culinaires et gustatives du produit pour pouvoir l’utiliser dans n’importe quelle recette à base d’œufs. Nous sommes par exemple parvenues à conserver le rôle de liant de l’œuf, mais nous devons encore travailler un peu sur le pouvoir foisonnant pour réussir à faire de belles pâtes à choux avec notre produit !
Le Papondu Battu est réalisé à partir d’une liste minimaliste d’ingrédients naturels, il est sans allergènes, moins calorique et possède des qualités nutritionnelles très avantageuses, comme un apport en fibres et en protéines. Nous sommes aux alentours de 10g de protéines pour 100g de Papondu Battu quand on est autour de 13g pour un œuf classique.

Quel est votre positionnement par rapport aux autres alternatives végétales aux œufs déjà présentes sur le marché?

Ce qui nous distingue le plus de la concurrence c’est vraiment notre liste d’ingrédients simple et courte car, très souvent, les listes d’ingrédients de ce type de produits sont plutôt longues et contiennent de nombreux additifs. Il y a également très peu d’alternatives qui se rapprochent autant de l’œuf de poule d’un point de vue nutritionnel.

Quel est votre vision de l’industrie alimentaire végane et du secteur agroalimentaire en général?

Le marché des alternatives végétales est en plein essor, notamment à l’étranger comme aux États-Unis et en Asie qui sont des pays précurseurs. En Europe, cela commence à se développer, mais je pense que la France a un train de retard par rapport à d’autres pays voisins sur la question de la végétalisation de nos assiettes.
Aujourd’hui, nous sommes tous témoins d’une grande révolution dans le secteur agroalimentaire et, selon moi, les startups y ont joué un rôle important car elles ont permis d’amener de nouvelles valeurs. Elles ont par exemple su répondre aux besoins de transparence et d’éco-responsabilité formulés par les consommateurs. Si certaines grandes entreprises sont elles aussi entrainées dans ce bouleversement, d’autres peinent à s’y engager pleinement, ce que je trouve dommage. Ce qui est certain c’est qu’il n’y aura bientôt plus d’autres choix que de produire de manière saine et responsable, dans le respect des valeurs de tous, donc il faudra bien que tout le monde s’y mette !

Quelles sont les prochaines étapes pour Le Papondu?

Nous souhaitons renforcer nos efforts de commercialisation du Papondu Battu, en accélérant notamment le B2B. Nous allons également continuer à développer d’autres produits pour avoir une gamme complète et adaptée à nos différentes cibles. Et nous aimerions poursuivre les essais avec des chefs car c’est très enrichissant de pouvoir bénéficier de l’œil d’experts culinaires pour mettre en avant nos produits dans des recettes. Enfin, nous devrions réaliser notre première levée de fonds très prochainement ! Nous recherchons environ 1M€ pour agrandir notre capacité de production, renforcer notre équipe et accélérer notre développement national et international.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de votre projet?

La plus grande difficulté a été toute la phase de recherche et développement, car l’œuf est un produit extrêmement complexe et polyvalent. Nous avions en plus un cahier des charges très exigeant : une liste courte d’ingrédients sains, naturels et simples à comprendre pour le consommateur. C’était donc très difficile d’obtenir un produit aussi technique que l’œuf avec des contraintes aussi fortes !
Un autre défi a été d’expliquer l’importance de développer des alternatives végétales. Aujourd’hui, même si de plus de plus de personnes comprennent l’intérêt d’un tel produit, ce n’est pas encore le cas de tout le monde et il y a un vrai travail de pédagogie et de sensibilisation à faire. Chez Le Papondu, nous le faisons de deux manières : à travers les contenus que nous diffusons sur nos réseaux sociaux et en faisant goûter le produit lors d’événements. Nous avons l’ambition de montrer qu’il est possible de tendre vers une alimentation plus saine et durable sans forcément avoir recours à de gros changements dans son quotidien !

Quels sont vos conseils pour entreprendre avec réussite?

Mon principal conseil est de réussir à bien s’entourer et déléguer. En tant qu’entrepreneur, on peut être tenté de vouloir tout faire car notre projet est un peu comme notre bébé et on pense être les mieux placés pour s’en occuper, mais je pense qu’il faut accepter de ne pas savoir tout faire et s’en remettre à des personnes de confiance dans son entourage. Elles apporteront un regard extérieur très enrichissant et nécessaire pour avancer plus vite, plus sereinement.

 

Bandeau Portrait Food

 

Si vous étiez un dessert, quel serait-il?

Je serais un cookie, à la fois croquant et réconfortant… réalisé avec du Papondu Battu bien évidemment !

Si vous étiez un ustensile, quel serait-il?

Je serais une maryse, qui a le pouvoir de tout lisser en un rien de temps !

Si vous étiez un condiment, quel serait-il?

Je serais un aromate, comme des herbes de Provence.

Quelle est votre madeleine de Proust?

La polenta recouverte de fromage gratiné que me cuisinait ma grand-mère… un délice !

Auriez-vous un livre, un documentaire, un podcast ou un média à nous conseiller autour de l’alimentation?

Je vous conseille grandement de vous abonner à la newsletter de la plateforme Food Hack, qui recense toutes les actualités des startups et grands groupes du secteur agroalimentaire au niveau mondial ; elle est vraiment très intéressante. Et, plus personnellement, je suis très fan du compte Instagram de Cédric Grolet… ses gâteaux me font rêver !

Auriez-vous un bon plan food à nous conseiller à Paris ou en région parisienne?

Pour les petites faims, je recommande Furahaa (127 Rue du Faubourg Poissonnière, 75009 Paris), une chaîne de fast-food végétale inclusive dont les restaurants sont tenus par des personnes malentendantes. Et, pour ceux qui ont envie de passer un moment convivial dans une atmosphère asiatique très chouette, je conseille Breathe (16 Rue Henry Monnier, 75009 Paris ou 3 Rue Mandar, 75002 Paris), deux restaurants vegan qui revisitent des classiques de la cuisine asiatique.

Retrouvez toutes les adresses sur la carte Mapstr de Smart Food Paris.

Partager sur :

Lire aussi #Startup

Mastercard et Paris&Co renouvellent leur partenariat pour les 3 années à venir

Mastercard, pionnier mondial de l'innovation et de la technologie de paiement, renforce son soutien aux fintechs en renouvelant son partenariat avec Paris&Co à travers son programme d’incubation dédié. Depuis 6 ans et la création de ce programme, Mastercard œuvre à nos côtés pour porter au plus haut l'innovation durable dans le secteur financier.