Aller au contenu

Baromètre 2021 - Un appel à candidatures sous le signe de la durabilité

Smart Food Paris a lancé en mars dernier son 6ème appel à candidatures d'entreprises innovantes dans le secteur de l'alimentation. Tour d'horizon des thématiques d'innovation mises en lumière par les 85 structures ayant candidaté extrait de notre baromètre annuel.

Pour la première fois depuis 2016, la thématique d'innovation la plus représentée est l'alimentation durable et responsable. Une dynamique alignée avec la volonté de Smart Food Paris de participer à la construction d'un système alimentaire plus durable, inclusif et résilient. 

La durabilité devient incontournable

De plus en plus de candidatures déposées s’engagent pour une alimentation durable et responsable, après déjà plusieurs années de montée en puissance de ces enjeux dans le secteur alimentaire. Deux tendances se distinguent autour de cette augmentation :

- D’une part, des entreprises pour lesquelles le développement d’une alimentation plus durable constitue le cœur de la proposition de valeur, en réponse aux limites du système alimentaire conventionnel. Elles représentent 26% des candidatures, soit 7 points de plus qu’en 2020. Ces solutions se retrouvent sur l’ensemble de la chaîne : la contribution à la végétalisation des régimes alimentaires, le développement d’alternatives au plastique dans les emballages, la revalorisation de filières nationales, sont des exemples de cette démarche.

- D’autre part, des entreprises proposant une innovation sectorielle qui n’est pas ciblée sur la durabilité, mais qui lui accordent une place centrale dans leur solution. Dans ce baromètre, nous les qualifions de startups à impact et elles représentent 63% des candidatures finalisées. Cette dynamique a été particulièrement visible dans le champ de la livraison à domicile, où la plupart des projets déposés adoptaient une approche durable du point de vue du sourcing des produits, des conditions de travail des livreurs ou encore des emballages.

Des tendances d’innovation qui se confirment et se structurent

Cet appel à candidatures a aussi reflété des tendances observées plus généralement dans le secteur de la Foodtech : une structuration et une diversification des solutions de livraison, des innovations visant à renforcer les circuits courts alimentaires et des innovations produits moins nombreuses, mais résolument orientées vers la végétalisation de recettes.

La crise sanitaire vectrice d’innovation et d’engagement

21% des candidatures proposaient des innovations répondant directement à des enjeux nés de la crise sanitaire - ou bien mis en lumière par cette dernière. C’est particulièrement le cas pour les entreprises du Food Service & de la digitalisation de la restauration, très dynamiques pour proposer aux acteurs du secteur des outils pour adapter les lieux d’accueil du public, ou encore des formats d’accompagnement sur-mesure afin de faciliter la digitalisation et le développement des points de vente.

La livraison… aller et retour

La livraison en zone dense reste un enjeu majeur pour les acteurs de l’alimentation, à fortiori dans un contexte où le marché a connu une croissance très forte en 2020. Cette année, 12% des candidatures reçues s’inscrivaient dans la thématique d’innovation Food Delivery, avec une surreprésentation de projets visant à favoriser les échanges décarbonés à l’échelle du quartier. La question de la reverse logistic et de la diminution des emballages jetables liés à ces nouveaux modes de consommation ont aussi été au cœur de plusieurs candidatures.

Digitaliser la distribution pour renforcer les liens aux producteurs

La digitalisation de la distribution est la thématique qui a connu la plus forte croissance (22% des projets, +17 points par rapport à 2020). Cette tendance est cohérente avec la mise en avant, lors de la crise sanitaire, de la reterritorialisation de l’alimentation. Cette dernière passe par un rapprochement aussi bien géographique que relationnel entre producteurs et consommateurs. Plusieurs startups ayant candidaté s’inscrivent dans cette perspective, en offrant des outils plus adaptés aux contraintes des producteurs – manque de temps, diversité des canaux de distribution…

La végétalisation au cœur des innovations produits

Cette année, les innovations produits ont en commun une volonté de sublimer le végétal et adoptent pour cela des positionnements assez différents :

- Certaines mettent en lumière des produits bruts dévalorisés dans la grande consommation, en imaginant de nouveaux usages pour ces derniers et en les associant à des stratégies de communication très poussées.

- D’autres utilisent les propriétés des végétaux pour proposer des alternatives aux protéines animales. L’innovation réside alors dans la R&D associée à cette démarche, mais aussi dans une approche de plus en plus globale, où l’engagement environnemental se traduit notamment dans le packaging et le type de filières agricoles valorisées.

Faire autrement : des innovations qui traduisent les transformations des métiers et des modes de consommation

Un dernier enseignement de cet appel à candidatures réside dans la diversité des formes d’innovation déployées par les porteurs de projets. Elles touchent à la fois à la formulation des recettes, à des solutions d’optimisation sur le plan digital, mais aussi aux méthodes de communication et de formation des consommateurs ou des professionnels, en particulier pour favoriser le développement d’une alimentation durable et responsable. Cette tendance nous semble refléter plus largement la diversité des profils et des parcours de créateurs d’entreprise. Notons par exemple que cette année, 58% des entreprises ayant finalisé leur candidature comptent au moins une femme dans l’équipe dirigeante. Une dynamique dont nous nous réjouissons chez Smart Food Paris.

 

 

Pour accéder au baromètre, cliquez ici.