Aller au contenu

Burn-out dans l’esport : au secours, la maison brûle ! (Partie 2)

Le confinement dû à la crise sanitaire a mis en lumière certaines problématiques dont on parlait peu dans le monde de l’esport, notamment la question des burn-outs, accrue par les restrictions de déplacement et tous les chamboulements que nous avons déjà mis en lumière dans nos articles et conférences. Nous avions donc décidé, il y a quelques semaines, de nous pencher sur ce phénomène de plus en plus médiatisé, d’en comprendre ses raisons et d’imaginer des solutions.

Burn-out dans l’esport : au secours, la maison brûle ! (Partie 1)

Le confinement dû à la crise sanitaire a mis en lumière certaines problématiques dont on parlait peu dans le monde de l’esport, notamment la question des burn-outs, accrue par les restrictions de déplacement et tous les chamboulements que nous avons déjà mis en lumière dans nos articles et conférences. Nous avions donc décidé, il y a quelques semaines, de nous pencher sur ce phénomène de plus en plus médiatisé, d’en comprendre ses raisons et d’imaginer des solutions.

« Cinq ans de digitalisation en trois mois » : crise et innovation dans la restauration

La restauration a été l’un des secteurs économiques les plus touchés par la crise du covid-19. Face aux contraintes du confinement, nombre de restaurateurs ont proposé de nouveaux modes de distribution qui ont boosté la digitalisation des points de vente, remettant sur le devant de la scène cet enjeu qui anime la profession depuis plusieurs années déjà. De nombreuses startups incubées ou alumni de Smart Food Paris accompagnent les restaurateurs dans cette démarche de digitalisation. Nous avons voulu interroger quelques-unes d’entre elles, pour partager leur retour d’expérience sur les derniers mois, mais aussi avoir leur vision des défis qui s’annoncent pour le secteur.

Le sponsoring sportif en 2020 : de l’image à l’action

De 20 à 315 événements sportifs mondiaux ont été organisés en moyenne par an entre 1912 et 1977 jusqu’à dépasser la barre des 1000 événements en 2005, soit autant d’opportunités pour les marques qui ont vu progressivement un intérêt croissant pour l’industrie du sport, afin de pouvoir toucher une audience plus large. Ceci est compréhensible à en regarder les 2 milliards de téléspectateurs des J.O, 775 millions du Giro d’Italie ou encore 400 millions pour la coupe du monde de cricket.