Aller au contenu

Publié le :

Femmes inspirantes : 8 parcours de femmes qui stimulent la Foodtech !

#Startup

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars dernier, Paris&Co a lancé son top mensuel de parcours de femmes inspirantes : entrepreneures, expertes, mentors… : elles se démarquent toutes par leur engagement, leur passion et leur talent !

Ce mois d’avril, nous vous proposons de découvrir 8 profils de femmes qui participent toutes activement à l’essor du secteur passionnant de la Foodtech, en mettant à disposition de l’écosystème leur très riche expérience et leur démarche d'innovation pour construire l’alimentation durable de demain.

 

Ces femmes qui stimulent l’innovation alimentaire :

 

1. Charlotte Thienpont est la co-fondatrice de Prune, la société de restauration qui concocte de bons petits plats 100% frais et bio pour les professionnels qui accueillent du public, ou pour les entreprises. Ce goût pour les aliments de qualité, elle l’a depuis l’enfance : ses parents, agriculteurs, l’initient aux fruits et légumes authentiques qui ont du goût, et de saison. Après un parcours d’études à AgroParisTech, elle s’occupe notamment pendant 4 ans de développer l’offre de restauration pour Servair, filiale du groupe Air France. Elle y rencontrera Cyril Romanet, son futur associé. Mettant en commun leur expérience auprès de grands chefs étoilés et leur expertise sur des techniques de cuisson qui permettent conservation et préservation des nutriments, ils ont l’idée de moderniser les traditions culinaires tout en mettant en avant leur passion pour le terroir et les produits de qualité, à travers la création de Prune : une offre de restauration durable, zéro déchet, et qui a du goût !

Découvrir Charlotte Thienpont sur Linkedin

Article : Prune (Ex Papilles et Mamies) réconcilie les séniors avec les bons petits plats

 

2. Claire Guillet est la fondatrice de Karyon Food, la startup qui utilise habilement la blockchain pour connecter en toute transparence les producteurs avec les consommateurs finaux. Claire a travaillé 15 ans dans le secteur des biens de grande consommation en tant que directrice financière. Elle y fait le constat que la logique de production de volume impacte négativement le produit. Elle décide alors d’aller directement à la rencontre des producteurs pour comprendre comment mieux mettre en valeur leurs produits. Également convaincue de la nécessité d’agir pour une plus grande durabilité dans le secteur alimentaire, elle choisit d’œuvrer pour lui apporter plus de transparence. Elle rencontre alors Tom de Block, qui l’introduit à la Blockchain. Tous les ingrédients sont réunis : ils créent alors la plateforme Karyon, qui donne des outils aux professionnels du secteur agri et foodtech pour leur permettre de communiquer en toute transparence sur leurs produits. Et ainsi, de pouvoir réintroduire de la confiance entre producteurs et consommateurs, qui peuvent ainsi faire des choix de consommation éclairés, en accord avec leurs valeurs.

Découvrir Claire Guillet sur Linkedin et Twitter

Article : Karyon, la plateforme qui connecte les producteurs et les consommateurs

 

3. Anne Cazor, mentor au sein de Smart Food Paris, est la fondatrice du laboratoire de R&D et d’innovation alimentaire Scinnov. Diplômée d’une école d’ingénieur agro-alimentaire, elle est désireuse de pousser plus loin sa compréhension scientifique des processus à l’œuvre. Sous la direction d’Hervé This, elle entame donc pendant 3 ans une thèse en gastronomie moléculaire au Collège de France, en collaboration avec le groupe Diana. Elle aura l’occasion d’y rencontrer de grands Chefs de cuisine tels que Pascal Barbot et Pierre Gagnaire, mais aussi des industriels. Cette expérience lui permet de détecter les liens et les synergies possibles entre ces deux univers, celui des sciences et des applications alimentaires. Elle crée donc son entreprise en 2006 après avoir obtenu sa thèse : Scinnov, le laboratoire de recherche et développement qui associée expertise scientifique et culinaire, et qui s’adresse aux secteurs de l’agroalimentaire et aux métiers de bouche.

Anne met également son expertise et son goût pour le questionnement et la compréhension du « pourquoi » au service des porteurs de projets innovants. Que cela soit sur ses sujets d’expertise, de développement de produit ou sur l’aspect humain, elle a à cœur de challenger les entrepreneurs et de les amener à avoir un regard différent pour ouvrir tous les horizons possibles.

Découvrir Anne Cazor sur Linkedin et Twitter

Découvrir le réseau de mentors Smart Food Paris !

 

4. Meet My Mama, c’est l’histoire de Loubna Ksibi et Donia Souad Amamra, deux fondatrices engagées qui souhaitent révéler les talents culinaires de femmes immigrées ou réfugiées. L’histoire commence lors d’un stage d’études, durant lequel Loubna et Donia se rencontrent. Loubna est en master à Paris Dauphine (spécialité économie numérique) et Donia étudie à Sciences Po. Toutes deux ont en commun d’avoir grandi avec des femmes qui les ont marquées par leur talent et leur passion pour la cuisine de leur pays. Mais elles partagent aussi une volonté, d’avoir un impact sociétal et environnemental fort grâce à l’entrepreneuriat et l’innovation. De cette vision commune, est né Meet My Mama : un traiteur engagé et une école de formation pour accompagner les femmes à vivre de leur passion pour la cuisine. A ce jour, la startup compte plus de 1000 clients et plus de 200  « Mamas » dans leur réseau. Meet My Mama a décroché le trophée du Grand Prix Favor'i E-commerce dans la catégorie éco-responsable organisé. Et en mars dernier, Meet My Mama a annoncé une levée de 2,8 millions d’euros pour accélérer sa belle aventure !

Découvrir Loubna Ksibi sur Linkedin et Twitter

Découvrir Donia Souad Amamra sur Linkedin

Article : Meet My Mama lève 2,8 millions d’euros pour révéler les talents culinaires des femmes du monde

Article : Meet My Mama remporte le trophée du Grand Prix Favor i E-Commerce

Article : Découvrir le portrait de Meet My Mama

 

5. Nora Barault est la fondatrice de Siouplaît, la solution de commande en ligne pour les restaurateurs. Entrepreneure totalement autodidacte et designer de formation, Nora évolue depuis toujours dans le milieu de la restauration. Inspirée au travers de ses expériences par des restaurateurs qui ont lancé leur propre activité et motivée par le volonté d’apporter des solutions concrètes au secteur, elle fonde à l’âge de 22 ans Siouplaît avec son associé François Perret du Cray, afin de répondre aux besoins des restaurateurs en matière de digitalisation de leur activité. « C’est un secteur qui a mis du temps à se digitaliser et je pense que les restaurateurs doivent vraiment aller encore plus loin dans la digitalisation de leur métier ! » Surtout axée sur le click and collect, Siouplaît développe également le service livraison depuis la crise. Et pour apporter une brique de solutions supplémentaire, Nora a lancé EtMerci, une agence de communication qui réalise des prestations créatives et digitales pour les commerçants.

Découvrir Nora Barault sur Linkedin

Article : Siouplaît, la solution de commande en ligne pour les restaurants et commerçants

 

6. Valérie Vuillemot, est une experte et mentor engagée et passionnée, qui accompagne les entreprises sur des sujets qui touchent au vivant et au monde durable : alimentation, agriculture, santé, économique circulaire, etc. Diplômée d’ESCP Europe, Valérie a débuté sa carrière dans le conseil, en stratégie et organisations. Elle occupe ensuite des fonctions stratégiques au sein de grands groupes : Seb, Elior, Laboratoires Gilbert, etc. Chez Seb, elle a l’opportunité de faire de l’intrapreneuriat : il s’agit, par l’innovation, de créer de la valeur pour la filière et le consommateur en développant des solutions qui apportent goût, nutrition, et durabilité. Dans les années 2000, elle contribue notamment au développement des appareils Actifry et Cookeo. Elle évolue en logique d’innovation ouverte pour remettre le consommateur au cœur de l’expérience, et en créant judicieusement du lien entre différents mondes : sciences sociales, agriculture, industrie, technologies et sciences digitales. Cette activité lui permet aussi de contribuer à l’émergence de startups et à faire grandir l’écosystème. Aussi grande sportive et handballeuse de haut niveau, elle met à profit avec dynamisme son fort sens du collectif en accompagnant depuis une quinzaine d’année les projets innovants sur leur transformation digitale, mais aussi sur la partie humaine, en accompagnant les équipes. Au sein d’Elior, elle assiste à la création et au lancement de Smart Food Paris. Animée par l’idée de transmettre, elle y est toujours actuellement une mentor active !

Découvrir Valérie Vuillemot sur Linkedin et Twitter

Découvrir le réseau de mentors Smart Food Paris !

 

7. Lucie Basch est la co-fondatrice et présidente de Too Good To Go, la startup qui permet depuis 2016 de réduire considérablement le gaspillage alimentaire en mettant en relation les consommateurs avec les commerçants. Diplômée d’une école d’ingénieur, elle est sensibilisée au problème du gaspillage au cours de ses premières expériences au sein de groupes agroalimentaires. Engagée et convaincue de la nécessité de tendre vers un modèle plus durable, elle lance en France l’application qui a permis de sauver plus de 55 millions de paniers repas depuis sa création. Présente dans 14 pays en Europe, Too good to go a levé 27,5 millions d’euros début 2021 et compte accélérer son développement aux Etats-Unis.

En 2020, Lucie Basch a intégré le top des 40 Femmes Forbes et a été citée par le magazine Challenges parmi "les 100 femmes qui changent le monde" !

Découvrir Lucie Basch sur Linkedin et Twitter

Article : Too Good To Go lève 25,7 millions d'euros pour accélérer son développement à l’international

 

8. Domitille Dezobry est responsable de la plateforme d’innovation alimentaire Smart Food Paris. Depuis l’enfance, Domitille a un pied dans l’agroalimentaire et grandit dans le milieu de l’agriculture. Pendant ses études, elle se dirige pourtant vers un tout autre parcours : elle rejoint le secteur de la finance, puis de la finance de marché à la Société Générale, dans les Hedge Funds. Puis elle entre chez Mazars en audit financier. Au bout de 3 ans, le besoin de se réorienter dans le secteur de l’agroalimentaire se fait sentir, avec l’idée en tête de créer un jour sa propre entreprise. Elle quitte alors Mazar en 2015 afin de passer son CAP Pâtisserie ! « Je voulais travailler sur le produit, comprendre comment on le construit, et comment le vendre au client ». Son CAP en poche, elle s’envole en Australie pour découvrir des pratiques alimentaires différentes : elle découvre alors une alimentation très flexivore, qui fait cohabiter nouvelles tendances végétariennes et végan et la « malbouffe » à l’américaine. Lorsqu’elle rentre en France, la Foodtech a émergé et les notions de durabilité et d’alimentation saine a émergé. Le timing est le bon : Smart Food Paris l’intègre dans l’équipe pour 6 mois afin d’accompagner les porteurs de projets… Une aventure qui dure toujours 3 ans plus tard ! « L’écosystème que j’ai découvert est passionnant ! Alors que j’avais vu le secteur sous un aspect traditionnel, je l’ai découvert sous le prisme de l’innovation. » Chargée d’accompagner les startups pendant plusieurs années, elle observe, apprend, et se crée un fort réseau dans l’écosystème Foodtech pour aider, partager les bonnes pratiques et ouvrir son carnet d’adresses aux entrepreneurs. Suite logique, elle devient responsable de la plateforme début 2020.

Découvrir Domitille Dezobry sur Linkedin

 

Smart Food Paris, 1ère plateforme d'innovation dédiée à l'alimentation durable, recrute sa nouvelle promo de startups : candidatez jusqu'au 16 avril !

 

Partager sur :

Lire aussi #Startup

Paris&Co signe un partenariat inédit avec METRO France

propulsé par Paris&Co

D’une durée de 3 ans, le partenariat entre METRO France, premier fournisseur de la restauration indépendante en France, et Paris&Co, l’agence de développement économique et d’innovation de Paris et de la métropole, répond aux objectifs suivants : Accompagner le développement d’entreprises innovantes au service d’un modèle alimentaire durable, répondre aux nouveaux enjeux rencontrés par les acteurs de la restauration et accélérer la transformation du groupe via une démarche pérenne d’Open innovation.