Aller au contenu

Publié le :

Energiency lève 4,5 millions d’euros pour améliorer la performance énergétique des industriels

#Levée de fonds #Startup

La startup rennaise Energiency, alumni Ville Durable de Paris&Co, annonce une seconde levée de fonds de 4,5 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques : ISAI, Go Capital, West Web Valley, InnoEnergy, 50 Partners et Encevo, le plus grand acteur de l’énergie au Luxembourg.

 

Fondée en 2013, Energiency a développé une plateforme permettant aux industriels d’optimiser la consommation d’énergie dans leurs processus de production en analysant en temps réel leurs données liées à leurs performances énergétiques. Les technologies logicielles de la startup reposent sur l’intelligence artificielle qui capte et analyse les données des différentes lignes de production et de maintenance, s’adaptant à tous les modèles, toutes les marques et également tous les secteurs d’activité. Elle propose ensuite une prédiction de la consommation afin de réaliser des achats au plus près des besoins. Tout mauvais réglage entrainant une surconsommation d’énergie est également rapidement détecté et peut alors être corrigé par les équipes de maintenance.

 

En phase d’amorçage, la startup s’était positionnée sur le marché de l’agroalimentaire grâce à un partenariat industriel avec le groupe Triballat Noyal. Elle déploie désormais sa solution sur l’ensemble du secteur industriel (automobile, acier, chimie…) et compte parmi ses clients des groupes comme Solvay, ArcelorMittal ou SKF en Europe et en Asie. Energiency promet à ses clients de réaliser entre 5 et 15% d’économies d’énergies avec un retour sur investissement d’un an. La solution de la startup s’adresse principalement à des industriels impliqués dans l’industrie 4.0 : "Nous proposons un outil d’analyse des données qui intervient en aval de leur captation, expliquait Arnaud Legrand dans le numéro de L’Usine Nouvelle consacré à la révolution de la data. Nos clients doivent donc avoir des sites équipés de capteurs et protocoles de communication, et être prêts à mettre leurs données sur un cloud."

 

Après un premier tour de table en janvier 2017 de 2,7 millions d’euros, la startup annonce ce mardi 10 mars une nouvelle levée de 4,5 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques et Encevo. Cette levée permettra à Energiency de doubler son effectif, comprenant actuellement une vingtaine de collaborateurs et d’accélérer son développement en Europe. La startup réalise déjà 20% de son activité à l’international et souhaite ouvrir un bureau en Allemagne en s’appuyant sur le soutien d’Encevo, déjà présent sur ce territoire : "Nous sommes partis de zéro il y a deux ans. Et souhaitons faire passer cette part à 25-30% dès cette année, en prenant rapidement une position dominante en Europe. Mais nous avons vocation à accompagner nos clients partout dans le monde", explique Arnaud Legrand, le président d’Energiency. Le dirigeant espère atteindre la rentabilité d’ici deux ou trois ans et prévoit déjà une nouvelle levée de fonds.

 

Pour en savoir plus sur Energiency : https://www.energiency.com/fr/

Partager sur :

Lire aussi #Levée de fonds, #Startup

Le Tremplin dévoile les startups de sa 6ème promotion

propulsé par Paris&Co

Le Tremplin, plateforme d’innovation dédiée au sport de Paris&Co, a dévoilé cette semaine la liste des 14 startups qui rejoignent sa 6ème promotion. Sélectionnées tout juste avant le début de la crise sanitaire, les startups de cette nouvelle promotion intègrent le Tremplin dans un tout nouveau contexte : celui d’une société dans laquelle le sport est devenu un besoin fondamental pendant le confinement mais qui devra s’adapter à une nouvelle conjoncture économique et sanitaire.

Vogo : lancement de l’industrialisation du test salivaire de dépistage EasyCov

propulsé par Paris&Co

Le consortium formé par la startup Vogo, accompagnée par le Tremplin de Paris&Co, la société de biotechnologie SKILLCELL, la filiale du groupe ALCEN et le laboratoire du CNRS SYS2DIAG annonce le lancement des phases d’industrialisation et de commercialisation de leur test salivaire de détection du Covid 19 nommé EasyCov. Ce test salivaire sera-t-il la solution pour la reprise des compétitions sportives ?