Aller au contenu

Publié le :

Digital Africa : L’innovation naît de la diversité

#Évènement #International

L’excellence scientifique, la recherche et le développement de très haut niveau, les structures de valorisation des entrepreneurs et des chercheurs, un soutien public important… font que Paris est la première place d’innovation en Europe. Interview de Soumeya Rachedi, Chief Operation Officer chez Digital Africa, à l'occasion du Hacking de l'Hôtel de Ville.

 

Digital Africa est une plateforme de connexion entre les différents acteurs français et africains. Pour Soumeya Rachedi, Chief Operation Officer chez Digital Africa, Paris est l’une des places d’innovation les plus lumineuses du monde : « c’est au contact des acteurs que l’on peut croiser au Hacking que l’on peut connecter Digital Africa au reste du monde ».

L’excellence scientifique, la recherche et le développement de très haut niveau, les structures de valorisation des entrepreneurs et des chercheurs, un soutien public important… font que Paris est la première place d’innovation en Europe. Interview de Soumeya Rachedi, Chief Operation Officer chez Digital Africa.

A voir également :

> Startway : "Ce ne sont pas les plus forts qui survivent mais ceux qui s'adaptent"

> Elior redessine le restaurant du futur

> Le projet de Bpifrance : faire de la France une terre d’innovation

 

[Hacking de l'Hôtel de Ville 2019] Digital Africa, partenaire du Hacking

Partager sur :

Lire aussi #Évènement, #International

5G : la promesse d’un débit en temps réel à dépense énergétique maîtrisée

A l’occasion du Hacking de l’Hôtel de Ville 2019, le workshop « L’open innovation, la clef du développement des nouveaux usages que permettra la 5G » a permis de faire le point sur la maturité et les possibilités presque infinies de cette nouvelle technologie. A la clé : une fluidification des services actuels, mais aussi la possibilité d’imaginer des innovations de rupture, notamment dans le domaine sportif.

La réalité virtuelle, soutien de la vie quotidienne

Zoom sur deux startups de la réalité virtuelle, Aurizone et UWTI, rencontrées lors du Hacking de l’Hôtel de Ville le 21 mars : l'une voit dans cette technologie une façon de modifier les manières dont nous communiquons et interagissons les uns avec les autres, la seconde met en évidence le potentiel de l’entraînement mental qu’offre l’environnement de la réalité virtuelle.