Aller au contenu

En bref

  • Date de création :

    08 juillet 2013
  • Date d'incubation :

    2013
  • Fondateurs :

    Ludovic Bordes et Kevin Vitoz
  • Site internet :

    http://arenametrix.com/

Arenametrix, la plateforme marketing au service des institutions sportives et culturelles

Collecter des données c'est bien, les exploiter c'est mieux. Créée en 2013 par deux amis d’école de commerce, Arenametrix aide les professionnels du sport et du spectacle à mieux connaître leur public.

Valoriser la donnée pour en tirer la quintessence, la « moelle », et adapter sa politique marketing en fonction de celle-ci. Voilà – très succinctement - le concept de « data science », spécialisation choisie par Ludovic Bordes et Kevin Vitoz à l’ENSAE, avant leur passage à HEC Entrepreneurs. Dès la fin de leur M2, en 2013, les deux technophiles ont alors envie de se lancer dans un projet commun. « On nous a motivés à entreprendre, et nous avions envie de nous tester », justifie Ludovic Bordes.  Passionnés de sport, ils souhaitent appliquer leurs connaissances en matière de data science à ce créneau. Tech4Team est né. Après deux ans d’apprentissage, de conseils, d’étude de marché et de développement au sein de la plateforme LINCC de Paris&Co, et un an de développement, leur produit Arenametrix arrive sur le marché en 2016. « Nous avons surtout cherché à nous entourer de gens qui connaissaient l’entrepreneuriat, appuie Ludovic Bordes. A ce titre, l’incubateur facilite la mise en relation et la compréhension de ce qu’implique véritablement de bâtir une société. » Au-delà des échanges autour de problématiques communes entre startups fraichement créées et du soutien psychologique que promeut ce type de structures, il se félicite d’avoir été guidé vers « les bons guichets » de BPIFrance grâce à Paris&Co : « Nous étions jeunes et n’avions pas réalisé l’importance du financement, précise le cofondateur et Directeur Général. C’est une étape clef dans le cheminement d’une start-up. Paris&Co nous a aussi fait gagner un temps fou en ce qui concerne le recrutement de personnel RH et de comptabilité. »

« Lorsque vous dépendez de l’argent d’investisseurs privés, vous faîtes face à une pression financière supplémentaire, qui vous pousse à vous surpasser pour vous faire une place sur le marché »

 

Cap sur le Royaume-Uni
 

Trois ans plus tard, la société a bien grandi. Premièrement, elle se présente désormais sous un autre nom, Tech4Team ayant laissé place à Arenametrix. D’une part, elle a bouclé cet été sa troisième levée de fonds, à hauteur de 2,5 millions d’euros (alors que les deux premières cumulaient 750 000 euros au total) et voit son chiffre d’affaires croître de 5 à 10 % tous les mois. D’autre part, elle a étendu son champ d’action originel aux domaines culturel et évènementiel – des marchés réputés fermés - et compte aujourd’hui une vingtaine de salariés. Ainsi, aujourd’hui, elle collecte de la data pour le compte d’une centaine de clients (dont certains au Benelux et en Suisse), à qui elle soumet des préconisations marketing personnalisées en fonction des données rassemblées. Parmi ses clients les plus célèbres, les Girondins de Bordeaux, le LOU Rugby (Lyon Olympique Universitaire), le Théâtre du Châtelet, le Printemps de Bourges ou encore le Musée Grévin. Des entreprises dont le marketing n’est pas le cœur de métier mais qui souhaitent davantage fidéliser leurs publics et les diversifier. L’ambition, désormais, est de transformer l’essai à l’international. Une personne de confiance a ainsi été récemment mandatée à Londres pour développer le marché britannique dans les prochains mois. God save the data.

 

Chiffre d'Affaires 2017 : Entre 500k et 1M€

Lancement du produit : 2016

Le pitch : Exploiter la data science au profit d’entreprises sportives, culturelles et évènementielles afin de leur apporter une plus-value marketing

20 salariés

Levées de fonds : 2013 : 250 000 euros / 2016 : 300 000 euros / 2018 : 2,5 millions d’euros

Anecdote : Si Tech4Team est toujours le nom officiel de la société administrativement parlant, ses fondateurs la présentent depuis l’été dernier exclusivement sous le nom de son produit, Arenametrix. « Il était plus simple en terme de visibilité de n’avoir qu’un seul nom plutôt que deux. Celui déjà utilisé pour baptiser notre offre s’est imposé de lui-même », justifie Ludovic Bordes. Mais pourquoi ce nom? « La racine Arena fait référence aux enceintes modernes, que l’on parle d’infrastructures sportives ou de salles de concert.»

 

Lire aussi les success stories de

NAVYA, la voiture autonome française sur la bonne voie

Evaneos, le voyage en dehors des sentiers battus

Natural Grass, gazon béni par les stars du sport

Précurseur des RH en ligne, PeopleDoc s'impose sur les deux rives de l'Atlantique

De Lesfurets.com à Fluo, le parcours entrepreneurial assuré de Jehan de Castet

Grâce à l'auto-édition, Librinova révèle les grands auteurs de demain

Les panneaux lumineux de Nanoleaf éclairent l'Europe depuis Paris

Shift Technology, une intelligence artificielle anti-fraude au service des assureurs

Algama, quand la mayonnaise prend grâce à la micro-algue